Lutte contre les nuisibles

La commune de Doué-en-Anjou vous informe sur les différents nuisibles dont il faut prendre garde.

Chenilles Processionnaires

Certaines années les chenilles processionnaires sont présentes en quantités principalement dans les pins et résineux. Elles peuvent causer des désagréments si l’on y prend garde. Elles possèdent en effet des poils urticants qui provoquent des réactions cutanées importantes, boutons, démangeaisons, pouvant aller jusqu’à des lésions oculaires et respiratoires. Aussi, il convient d’être vigilant notamment si l’on doit se tenir sous les arbres infestés. Un programme de lutte biologique est mis en place chaque fois que cela est nécessaire. Le suivi est assuré avec le FDGDON : pièges à phéromones et traitement avec un biocide (Bacillus thuringiensis).


Le frelon asiatique

Originaire d’Asie, ce frelon est arrivé dans le Maine-et-Loire il y a peu. Il est reconnaissable à sa taille plus petite que le frelon européen (2 à 3 cm de long), ses pattes jaunes, son corps majoritairement noir, et le dernier segment de son abdomen orangé.

Il consomme surtout des abeilles (leur thorax), et une attaque de frelons peut détruire une ruche entière. Il n’est pas agressif envers l’homme tant qu’il ne se trouve pas à proximité de son nid (4 à 5 mètres). Sa piqûre n’est pas moins dangereuse que celle du frelon commun. Leurs nids sont recherchés afin de les détruire. Regardez dans vos arbres, arbustes, abris.

Ne cherchez pas à détruire le nid vous-même.

Son nid mesure 20 à 50cm de diamètre, et peut se trouver dans les arbres, arbustes, abris, ou même dans le sol. Prise en charge financière en intégralité par la collectivité. De nombreux nids ont été découverts, notamment des sphériques (de la taille d’une lessiveuse), ces nids sont enterrés dans le sol, placés sous les toitures ou à très grandes hauteurs.

Campagne de piégeage individuel contre les frelons asiatiques

Afin de lutter efficacement contre les frelons, Doué-en-Anjou comme d’autres communes, invite les citoyens à une campagne de piégeage individuel à l’aide d’un piège « fait maison » comme le schéma ci-contre. À partir de février-mars (selon la météo), les reines fondatrices sortent de l’hivernation pour fonder de nouveaux nids (les mâles et les ouvrières meurent avant l’hiver). C’est alors le moment d’installer des pièges pour éviter la multiplication de cette espèce très invasive et tueuse d’abeilles.

Fabriquer son piège

Prenez une bouteille en plastique vide (1.25l, 1.5l ou 2l) coupé au tiers supérieur, et dont la partie haute sera placée à l’envers (et fixée par deux agrafes) pour faire entonnoir. Pour permettre aux petits insectes non ciblés de s’échapper, faites des petits trous (5 mm) avec un bout de fil de fer chauffé.

Au fond de la bouteille, versez : une verre de bière brune de préférence, un verre de vin blanc (qui repousse les abeilles), un trait de sirop de cassis et quelques appâts de viande ou poisson.

Ce piège peut être suspendu à un arbre, de préférence au soleil à une hauteur de 1.50m à 2m (pour une bonne surveillance). Les pièges doivent être retirés fin avril, pour ne pas détruire les autres espèces.

Attention, il existe deux types de piège : des pièges pour l’intérieur comme un garage ou un cabanon et des pièges extérieur où il est nécessaire d’ajouter une demie-bouteille pour faire un toit.

Plus d’infos ?
Suivez ce tutoriel vidéo sur : https://www.youtube.com/watch?v=15B9VCKg-qs&feature=youtu.be


Pyrales du Buis

Cette chenille est dévastatrice du buis. Il est indispensable de détecter le plus tôt possible une éventuelle infestation, si vous êtes dans une zone sensible, vous devez inspecter vos buis au moins une fois par semaine.

Vous pouvez compléter votre surveillance par la mise en place de piège à phéromone pour capturer les papillons mâles, en plus de limiter les attaques, ces pièges vous permettront de détecter plus tôt la présence d’éventuels papillons. Le traitement s’effectue avec un biocide (Bacillus thuringiensis).


Ragondins

Sur les espaces privés, pour chaque commune déléguée, le piégeage s’effectue par le Groupement de Défense contre les Organismes Nuisibles (GDON). Sur les espaces publics : piégeage en interne avec les agents des espaces verts.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×