Éclairage public

Renouvellement des points lumineux

Depuis la mise en place du TEPCV (Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte) par le ministère de l’énergie et de l’écologie en 2014, la communauté de communes de la région douessine puis la commune de Doué-en-Anjou ont su saisir les opportunités de financement afin de contribuer au respect de l’environnement tout en investissant pour réduire leur facture d’énergie.

Pour ce faire, des travaux de renouvellement des points lumineux énergivores ou de technologies obsolètes qui ne sont plus fabriquées, comme les ballons fluorescents, ont été menés en 2019 puis en 2020 à Doué-la-Fontaine.

Cette opération conduite sur le patrimoine communal par le SIEML (Syndicat Intercommunal d’Energies de Maine et Loire) a permis le renouvellement de 142 points d’éclairages en 2019 pour un montant de 114 000€ et de 220 points en 2020-2021 pour un montant de 180 000€ financés à part égale par la commune et le SIEML. Il s’agit d’une opportunité économique pour la commune qui lui permet de maintenir son patrimoine en état et de répondre aux évolutions technologiques et environnementales.

L’entreprise Bouygues, mandatée pour ces travaux, est donc intervenue sur 5 secteurs de Doué-la-Fontaine pour le renouvellement de 205 points d’éclairage, dont une dizaine qui ont été recyclés.  En avril, ce programme 2020-2021 se clôturera avec le renouvellement de quelques candélabres, rues des Récollets, de l’église et de Versailles.

Extinction temporaire des éclairages non permanents

Après le renouvellement des points lumineux énergivores ou de technologies obsolètes, la commune de Doué-en-Anjou poursuit sa lancée dans le cadre du Label territoire à énergie positive et a procédé à l’extinction des éclairages non permanents du mardi 15 juin au jeudi 15 août 2021.

Pendant deux mois, les lumières de jours et de nuits dans les parties résidentielles de Doué-en-Anjou se sont éteintes. Ce premier essai répondait à plusieurs objectifs. En effet, la collectivité souhaite poursuivre ses efforts en réduisant son impact énergétique sur l’environnement. C’est également un moyen de faire des économies par la réduction de sa consommation. Enfin, l’extinction des éclairages va permettre de lutter contre la pollution lumineuse et ainsi améliorer le cadre de vie des douessins.

L’ensemble des communes déléguées est concerné par cette extinction.

À Doué-la-Fontaine, une harmonisation de l’éclairage est déjà mise en place avec une coupure de 22h30 à 6h. Pour Brigné, Concourson-sur-Layon, Forges, Meigné, Montfort, Saint-Georges-sur-Layon, et les Verchers-sur-Layon l’harmonisation a été faite dans le cadre de la maintenance annuelle. Puis, du 15 juin au 15 août, une coupure estivale complète a été réalisée dans l’ensemble des communes déléguées.

À noter toutefois, que les zones d’éclairage prolongé ou permanent comme le centre-ville de Doué-la-Fontaine, la rue nationale à Concourson-sur-Layon, ou encore la rue du Commerce à Saint-Georges n’ont pas été modifiées pour des raisons de sécurité. Les installations actuelles, rue des Arènes, des Perrières, des Acacias ou encore du Bosquet ne permettent pas de réaliser une coupure estivale, ainsi elles ont gardé leur fonctionnement classique. Enfin, les zones d’activités gérées par l’agglomération Saumur Val de Loire n’ont pas été concernées.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×