Une saison culturelle pour toutes et tous

Début octobre, le théâtre Philippe Noiret a entamé sa saison culturelle 2022-2023. Duos de cirque, théâtre d’objets, concert à danser ou ciné-concert, la programmation s’annonce une fois de plus riche et diversifiée. Accessible et qualitative, elle est à l’image des valeurs qui sous-tendent la politique culturelle de Doué-en-Anjou : permettre à chacun, quel que soit son âge et son rapport à la culture, de bénéficier de ces moments de partage et de rencontre.

Le point avec : Myriam De Carcaradec, adjointe à la culture et au patrimoine

Comment s’annonce cette nouvelle saison pour le théâtre Philippe Noiret ?

« Après deux années de crise sanitaire, le rythme semble bien repris. Nous aurons le plaisir d’accueillir des artistes de tous horizons et pour aller au-devant des spectateurs et faire découvrir notre territoire, cette saison proposera de nombreux spectacles hors les murs. Quel plaisir de voir la place des fontaines, nos communes déléguées ou les Arènes s’animer ! »

Quel lien se tisse, à Doué-en-Anjou, entre la culture et les autres secteurs ?

« Le théâtre Philippe Noiret est le vaisseau amiral de la politique culturelle de Doué-en-Anjou, mais celle-ci se décline sous des formes très diverses. La culture est un élément essentiel du « bien vivre à Doué-en-Anjou ». La politique éducative locale, présentée récemment en conseil municipal et la politique sociale et des aînés, en cours d’écriture, intègrent des actions dans le domaine culturel, précisément dans ce but. Nous avons également la chance de pouvoir compter sur de nombreuses associations culturelles, qui œuvrent pour proposer une pratique artistique à tous. Sans oublier Saumur Val de Loire qui gère la médiathèque de Doué-en-Anjou, l’école de musique et le réseau L’Imagin’R auquel la bibliothèque municipale de Saint- Georges adhère et qui apporte une belle plus-value. C’est un effort collectif. »

Partir à la rencontre

8 lieux différents, 27 spectacles et plus de 60 artistes sur scène : bienvenue dans la saison 2022-2023 du théâtre Philippe Noiret.

Dimanche 28 août dernier, place des fontaines, deux spectacles gratuits étaient proposés en amorce de la saison culturelle : un solo d’échelle acrobatique et un concert de blues à l’arrière d’un pick-up. Deux performances qui donnaient le ton de cette nouvelle saison, pensée comme une ouverture et une rencontre.

Hors les murs

« Une dizaine de spectacles sont proposés en dehors du théâtre Philippe Noiret, à la rencontre des différents publics » explique Yannick Lechevalier, nouveau directeur du service culturel de Doué-en-Anjou. L’espace Marcel-Hasquin de Saint-Georges-sur-Layon accueillera ainsi le spectacle jeune public Mon monde à toi le 5 novembre et l’adaptation en théâtre de rue de la bande dessinée de Fabcaro Zaï Zaï Zaï Zaï le 13 mai. Les Verchers résonneront au son du violon et de l’accordéon de Tascabilissimo! le 16 février, Concourson-sur-Layon abritera le théâtre d’objet et ciné-concert (Y’a du monde sur la) Cordalinge le 29 mars tandis que Meigné sera à l’honneur le 26 mai avec le spectacle Ce qui m’est dû mêlant danse et théâtre de rue. Doué-la-Fontaine accueillera également deux spectacles hors les murs, l’un dans les Arènes (voir ci-contre) et l’autre en déambulation dans le centre-ville le 3 juin, pour clore la saison.

De 18 mois à 108 ans

Autre façon de s’ouvrir à tous les publics, la saison culturelle organise des séances en journée, dédiées aux scolaires ou aux tout-petits, ainsi que des ateliers dans le cadre des CEL. En partenariat avec le service Enfance jeunesse, l’artiste Les Gordon proposera ainsi en février un atelier de découverte de la musique assistée par ordinateur aux jeunes qui s’y inscrivent. « C’est important pour nous de présenter des rendez-vous pour tous les âges. Les enfants, petits ou grands, sont des spectateurs à part entière » poursuit Yannick Lechevalier. Tous ces spectacles jeune public sont ouverts à tous et particulièrement accessibles puisqu’ils sont proposés au tarif unique de 5 €. D’autres spectacles de la saison, mêlant réflexion et humour sont au contraire réservés à un public adulte et adolescent. C’est le cas des pièces L’héritage de Darwin présenté au théâtre le 8 novembre qui interroge sur l’adolescence et la théorie de l’évolution ; Larmes de crocodile qui revisitera le 2 décembre l’histoire des relations entre femmes et hommes et les questions de genre ou encore Le bonheur des uns le vendredi 13 janvier qui questionnera avec beaucoup d’humour les injonctions à la réussite.

Des formes originales

Petits et grands seront dans tous les cas sensibles au mélange des disciplines et des rendez-vous présentés par cette saison. Le croisement des arts permet de s’appuyer sur différents modes d’expression et révéler une étonnante palette d’émotions. Venez découvrir les duos mêlant danse hip-hop et arts du mime avec la compagnie De Fakto le 21 octobre, ou encore le one-woman show théâtral mêlé de danse, intitulé Bagarre, le 8 avril. Cette saison reprend également une formule originale et plébiscitée à Doué-en-Anjou : celle de la soirée ciné-fouées. Deux films, près de 5h de visionnage et entre les deux, un buffet de fouées dressé dans le hall du théâtre ! Cette année, le grand Clint Eastwood aura les honneurs de la soirée, avec la projection de « Le bon, la brute et le truand » suivi de « Impitoyable », le 10 décembre. Côté chanson, les Fouteurs de joie seront de retour le 5 mai avec leur nouveau spectacle Nos courses folles.

Prolonger le moment

Cette volonté de rencontre s’incarne aussi en dehors de la scène. Nouveauté de cette saison, le bar du théâtre est ouvert après chaque représentation tout public, pour échanger avec l’équipe ou les artistes autour d’un verre.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×