GE SAFRAN : Mutualiser ses forces

Créé il y a vingt ans, le groupement d’employeurs Safran recrute des salariés polyvalents pour répondre aux difficultés de recrutement des entreprises locales.

Le groupement d’employeurs (GE) Safran a été créé en 2002, à l’initiative de viticulteurs et pépiniéristes
de Doué, pour échanger la main d’oeuvre. « Chaque entreprise identifie ses besoins, qui peuvent être ponctuels ou très pointus, et on mutualise » explique la directrice Elodie Boussault. « Je construis les plannings pour offrir un contrat de travail à un collaborateur qui va travailler dans deux, trois, voire quatre entreprises. »

Objectif : garder les salariés

Le GE Safran est spécialisé sur des activités agricoles saisonnières (viticulture, maraîchage, pépinières, horticulture, élevage, CUMA, coopératives…) et industrielles. « En plus de nos collaborateurs en CDI, nous avons un vivier de CDD que l’on cherche à fidéliser » poursuit Elodie Boussault. « On essaie de créer des postes à temps plein. Souvent, ils commencent par une saison, puis suivent des formations : taille, ébourgeonnage, conduite de tracteurs, certiphyto… Les ouvriers agricoles autonomes et multifonctions, il n’y en a pas assez, donc les employeurs se les arrachent. »

Diversité des missions

Depuis 2017, les difficultés de recrutement sur ce secteur sont une vraie difficulté, et le phénomène s’est accentué avec la période Covid. « Pour les salariés, la force du GE, c’est qu’il n’y a pas de monotonie, puis qu’ils travaillent dans différentes entreprises » décrypte la directrice. « Les saisonniers n’ont plus besoin de chercher le travail, puisque c’est moi qui le fait et je leur donne un planning chaque mercredi. » Pour les employeurs, c’est la certitude d’avoir une équipe le jour J. Un partenariat gagnantgagnant.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×